La Mume (le blog)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, décembre 7 2016

C’ETAIT LÀ…

Une belle salle, des participants dévoués à la cause armés de fourchettes et dansant dès que possible !

salle1.jpg
salle2.jpg
Deux images de cette soirée, d’autres étaient prévues… Mais des vandales y ont mis le feu au sens premier.
Hausse des impôts locaux… à prévoir.

lundi, décembre 5 2016

BIENTÔT…

Je rejoindrai la cohorte des gens équipés d’un smartphone, c’est frangin qui va être content depuis le temps qu’il me talonnait, disant que je gagnerai des sous avec l’ancien devenu « pièce de musée » !

Vendredi soir nous dinions à « l’espace Venture » un lieu parfait pour toutes sortes d’événements, en l’occurrence le Téléthon. Cet après-midi l’intégralité de la toiture est partie en fumée…
Mon arracheur de dents me donne rendez-vous encore une fois mercredi ! Après ce sera la pause des confiseurs… Jusqu’en janvier.
Elles sont belles mes premières nouvelles quenottes !
Je suis branchée en ce moment sur une TV d’info en continue, j’ai pu voir les visages de mes anciens voisins et élus de mon ex-quartier.
Les semaines à venir seront…musclées !!!

Demain cinéma afin de mettre nos neurones au repos…

dimanche, novembre 27 2016

TOILES…

Trois fois cette semaine !

Le client… parfait.
Maman a tort… bien intéressant.
Captain fantastique… une autre éducation !

Dentiste deux fois aussi…la première, durée de la séance …2 heures ! Le lendemain je fus moulue de courbatures dans la mâchoire et le dos tellement la prestation fut crispante.
Deuxième à peine 1h30, de la rigolade…presque.
Ce soir je m’en tirai en trois quarts d’heure, lundi pas de goûter à cause d’un autre rendez-vous avec l’homme de l’art.
Nous avons réussi une conversation à propos de nos chats et du mastiff de sa belle entre deux empreintes.
La semaine dernière se tenait l’AG de la copropriété, nous apprîmes que la démolition des immeubles le long de l’avenue et à l’angle de ma rue débuteraient très bientôt.
Et que rapidement la reconstruction suivrait.
C’en est fini pour un long moment de la tranquillité !
Parce que tous ces travaux touchent notre bâtisse en supprimant 6 box en sous sol…
La reconstruction sera appuyée aussi sur notre pignon est, j’y gagnerai (je ne sais quand) un réchauffement de mon logis moins exposé au vent de ce côté.
Suffit juste de tenir la route assez longtemps afin de voir l’achèvement du bazar et l’ouverture des commerces promis.
Ça occupe les neurones de la vieille avec sa canne !!

jeudi, novembre 17 2016

COULEUR DU CIEL…

En harmonie, gris, humide, feuillage sur les trottoirs et dans les caniveaux.

Dans l’église bondée une visiteuse, moi.
Je suivis l’office distraitement plus intéressée par le public que par la liturgie.

Quand même je remarquais l’homme à la calotte violette-cramoisie et en déduisis que nous avions là un évêque.
Les grandes orgues, une soprano, un ténor, des fleurs.
Estomaquée par le nombre de fidèles allant partager la communion.

Je suivis le cheminement jusqu’à la famille après l’absoute, je reconnus sans problème tous les « anciens », eux par contre eurent du mal à situer ma tête.
Il faut dire que ma joue entre rose-mauve accompagnée de la canne avec crise douloureuse d’arthrose je n’étais pas du tout flamboyante.
Les yeux qui voient, le regard stupéfait, le sourire protocolaire enfin les questions, quoi donc vous est-il arrivé ?
Brèves explications pour cause d’embouteillage derrière moi, des bises à chacun et je clopinais jusqu’à l’avenue.
J’y fus assez longtemps pour avoir envie de revenir presto en Anjou…

Ce livre la est bien clos.

jeudi, novembre 10 2016

CE LIVRE…

31 ans de notre histoire commune, elle l’a refermé ce matin, Madame Machin est décédée.
Il y eut dans l’ensemble de très bons moments.
Il y eut nos deuils respectifs chacune étant veuve…
Ses accidents de voitures… moi à la maintenance de sa santé, jusqu’à ce que je rende les armes devant sa déchéance caractérielle.
Si cela est possible j’irai aux funérailles y croiserai la famille qui prospère et s’agrandie depuis 1974.
De cette génération ne reste que ma tata de Bois-Colombes bien pétillante au mariage des garçons.
Vivons… maintenant !

lundi, novembre 7 2016

QUELQUE PART…

Dans la bécane il y a deux images destinées à l’illustration de mon babillage, certes, mais où ?
Nous sommes allés au bowling du coin jeudi dernier, une sortie proposée par le club féminin où les messieurs étaient priés.
Donc une bande de jeunots, trois comme moi trainaient leur canne.
La canne dans une main dans l’autre la boule, ce n’est pas gagné, je n’ai pas gagné, mais nous avons bien ri.
Toutes les règles furent anéanties, comme notre copine J. qui « lançait » la boule comme un enfant découvrant sont premier ballon, ben elle, elle a gagné sans l’aide des grilles pourtant à elle destinée.
La dernière fois (aussi la première) que je jouais aux quilles j’étais nettement plus alerte…c’était houlà, près de quatorze ans !
Ce fut une belle rigolade générale, le lendemain nous soignâmes nos courbatures, c’est « violent » cet exercice !
Pendant ce temps une simulation « attentat » se jouait le long de la route avec déploiement de CRS, gendarmerie et autres militaires, un titre pour le journal local…
La « saison » est lancée, vendredi notre Jacotte passe par ici, 2 décembre agapes en soutien au Téléthon, le 10 repas de fin d’une année riches en émotions privées et nationales.
Cet après-midi ce fut cinéma « Mademoiselle », un délice.
Demain ouverture du long et douloureux (pour le porte-monnaie) chantier dentaire.
Allez à la soupe !!

Et voilà l'image !

bowling.jpg

mercredi, novembre 2 2016

BLANQUETTE….

Pas trop d’idées pour les repas prévus en fin de cette semaine.

Plombier préféré faisait escale chez sa mère avant de rejoindre sa belle, il fallait absolument faire du vide dans mon petit congélateur, livraison nouvelle ce lundi !
Donc il y eut crustacé et thon dans une béchamel, des pommes poilées au beurre en dessert.
Ça c’est fait et digéré !
Dimanche mon frère partagea ma pitance, l’envie d’une blanquette de veau m’agaçait depuis quelque temps, ça aussi c’est fait.
Le rideau pour le nouveau « dressing » dans l’entrée, c’est fait !
Voir le « Mal de pierre » en trio avec ma copine Monique, c’est fait, bien plaisant.
Aller chez mon kiné, ben ce ne fut pas si facile pour cause d’ascenseur en panne, par quelle mystère la porte du rez de chaussée est sortie de son rail supérieur …je suis perplexe, accident ou vandalisme ?
En tout cas une Mume bien em…r dans ses allez et venus !

Ce matin j’affrontai l’escalier et la blanquette en suspension dans l’air, je vainquis les deux !
Les désagréments de cette porte « indépendante » dureront hélas trop longtemps alors…

J’attends avec impatience la remise en état de la mécanique parce que porter le sac poubelle et tenir fermement la rampe et la canne ce n’est pas simple !!!

lundi, octobre 17 2016

PROJETS….

De l’un et de l’autre, plus le mien !

Dom attend un possible changement d’air.

Plombier préféré attend, organise lui aussi un changement d’air.

Moi, plus modeste juste un arrangement dans mon entrée afin de dissimuler mon bazar de chaussures et petites choses dont celles de la féline.

À moi les explorations sur les sites des grands machins spécialisés en meubles et rangements divers.
Attente interminable au téléphone chez A..a, chez l’autre pas de chance le modèle est trop large, chez celui-ci, ben il est épuisé.
Pas fainéante j’épluche les références, mon bonheur est sûrement quelque par dans les rayons !
C’est ainsi qu’au troisième appel la mignonne à l’autre bout du fil reconnait ma voix et me donne du « monsieur » ben non j’suis une fille décatie certes, mais une fille !
Elle me glisse dans l’oreillette que mercredi il y aura sur le modèle « frère » une promo…
Sans rideau, vendu à part dans son kit mais avec la tringle qui va bien…
Avec les prix qu’elle me communique, la promo est un piège à c… c’est aussi dans mes gènes !
Mais je veux le machin AVEC son rideau, la promo fait que cela me coutera 14,95 en PLUS que le modèle si fâcheusement « épuisé ».
Nous irons mercredi à la chasse au trésor, et mon frère s’énervera en assemblant le truc…qui pèse un âne mort.

Tout cela parce que le radiateur qui bougea la semaine dernière libère un pan de mur, faisant que le lit d’appoint vieillira au bout de mon lit-divan dans la pièce à vivre.

Tout cela c’est bien bon pour les neurones !!!

lundi, octobre 10 2016

PLANTER…

Des bulbes à floraison bleu.
Parce que ce matin pas de doute possible, l’automne est là !
Brouillard, thermomètre frileux, des feuilles qui voltigent, et un radiateur bientôt en chauffe.

Le dit radiateur fut vendredi déplacé par mon plombier préféré, même qu’il n’a pas peur de l’électricité régnant en maitresse dans mon logis.

Ce fut le prélude d’un diner entre gens bien contents d’être ensembles, je soignai le menu afin que la mignonne de mon fils aîné teste mes talents cuisiniers !
Donc des cailles fourrant des poivrons, elles mêmes farcies de lardons et de fromage, des endives au jus d’orange, plateau de fromages, salade de fruits frais accompagné de chouquettes.
Et puis un café pour le compagnon de la conductrice et ils partirent vers Nantes et là… !

Contente je suis !!!

Demain en soirée rajeunissement de mes chers neurones en voyant sur grand écran « 2001 l’odyssée de l’espace » je ne m’en lasse pas, frangin restera dans son nid…tant pis !

mardi, octobre 4 2016

SOCIALISATION…

Sur le trottoir, parce que depuis nos balcons respectifs le dialogue est quand même hasardeux entre le flux des voitures et motos dans « notre » rue et la ronde des trams dans un sens et puis l’autre. Depuis une semaine d’ailleurs une rame est maquillée tout en jaune, illustrée de rhinocéros noirs et une phrase d’avertissement « une rame est égale à 30 fois un rhinocéros de 2 tonnes »Sûr je ne tenterai pas le combat !
Donc nous taillâmes une bavette ma voisine d’en face et moi-même à propos de mon voisin de palier décédé en juillet, cherchant le comment du pourquoi, maladie, cœur HS, surtout QUI donna l’alerte, lui dans un dernier round ?
L’après-midi du même jour j’interpellai au grand machin ma voisine du premier étage dont je ne vois plus l’époux accompagné du chien…
Hélas, nous ne le verrons plus guère, la maladie galope en grand trot …En deux mois cela en est vertigineux.
Apprendre à rester à lire chez Samandti.
J’en suis après ces rencontres à « apprendre à partir ».
Deux fois par semaine je me fais mignoter la joue droite dans le but de casser la fibrose possiblement installée là, sous les cicatrices, il me semble que ce traitement « vigoureux » soit en voie d’efficacité sur les reliefs, pour la coloration ce triturage me transforme en coquelicot , je ne passe pas inaperçue dans ce flamboiement .
Au moins jusqu’à décembre à subir ces agaceries, soyons positive mon tortionnaire à tout juste 25 ans !

jeudi, septembre 29 2016

TRICOTER…

Encore.
Ma dernière création à destination de la Bourgogne.

pull-mt.jpg
En mode "plein écran" c’est presque très beau !!!

lundi, septembre 19 2016

IL Y A LA MER…

Du soleil un peu, de la pluie un peu.
Des tomates …beaucoup !

hourtin2.jpg
Le résumé de ce bref séjour en pays médocain ou médulien pour les amateurs de vieux françois !
Nous fûmes sages par la force des choses. Une sortie jusqu’à la plage en fin de soirée la veille de notre départ.

hourtin1.jpg
Un bain d’amitié, de réconfort, d’évocation de projet pour le futur printemps nous y croyons très fort.
Du tricot pendant que les garçons faisaient une cure de foot à la TV, de vrais gamins !
Deux images illustrent ces moments de bonheur tellement fugaces.

jeudi, septembre 8 2016

APRES 9 MOIS…

Ma bobine fut soumise hier à la chirurgienne de service qui ordonna des massages « roulé palpé » deux fois par semaine, pendant une durée…indéterminée par un kinésithérapeute.

bobine.jpg
L’infirmière qui me fit à l’hôpital les fameux soins sous gaz hilarant admira la cicatrisation la trouvant « inespérée » !

Les massages conseillés par la chirurgienne devaient se faire avec une machine dite LPG, l’engin coûte une fortune et donc MA facture à l’avenant de plus il est rare dans ma contrée donc ce sera du travail manuel bien connu en d’autres circonstances pour être un très bon succédané !

La première aura lieu dès demain après le club des tricoteuses, faut ce qu’il faut nous n’avons certes pas de travail en retard mes des parlotes OUI !

Dans la série « je soutiens mes amis » nous partons frangin et moi en Médoc parce que là-bas les soins ne sont pas de la rigolade, les effets secondaires pas marrants, le moral en descente bien glissante.

Faute de pouvoir venir à nous, nous irons sur place en accrochant un sourire radieux, avec des photos du mariage, et plein de bêtises à dire.

Voisine du dessous veillera sur la féline et moi sur la sienne, ils partent elle et son époux la même semaine mais en décalé, une chance !

Maintenant propulsion de la bête vers le machin pour cause provisions félines à faire bien qu’elle pourrait jeuner un peu …moi aussi !!!

vendredi, septembre 2 2016

UN CYCLISTE…

Qui a parié avec douce cousine de se remettre au vélo !

velo.jpg
Courage mon frère…

lundi, août 29 2016

VISITE DE DOUCE…

Cousine et avec elle un thermomètre en folie !

Frangin dégotât une ‘exposition d’art brut…climatisée avec fontaine d’eau, un délice.

salle.jpg
sculpture.jpg
Art des textiles et de la tapisserie contemporaine le lendemain au musée Jean-Lurçat, climatisation naturelle par l’architecture médiévale du site.

Et le fin du fin une croisière sur la Maine et la Loire !

boheme.jpg
Embarquement à 9h30 il faisait un temps…parfait, au retour après un déjeuner décevant à la guinguette de Behuard une ile presque enchantée sur le grand fleuve, nous étions un peu « éteints » moi surtout tant de pas et d’acrobaties pour accéder à la gabare A et R soutenue par les bras vigoureux d’un beau marinier en réconfort !

Ces trois jours furent fait de moments joyeux et déc…ts.
Un retour certain aux jeux de l’enfance par des presque encore jeunes !

mardi, août 23 2016

EFECTO MARIPOSA…

Une semaine de papillons dans le ventre, c’est drôlement bon !

Alors un plombier préféré arrivant chez les garçons « accompagné » et apprendre que cette compagne était CELLE que nous connaissions …
Ça palpite fort dans mon cœur, dans nos cœurs.

Ajouté à cela la « voix » du grand sud-ouest, mes genoux flageolent !

mercredi, août 17 2016

TEMPS…

TEMPS…

Sans rémission.

En sortant de l’ascenseur à gauche il y a l’appartement n° 10.

Occupé par un voisin serviable et tout à fait charmant qui m’accueillit il y a presque trois ans avec un grand sourire et plein de renseignements sur la copropriété.
Je l’invitais à deux ou trois goûters et déjeuners avec des gamins de notre âge c’était très plaisant.
Il y deux semaines en partance vers le cinéma (Comme des bêtes) et attendant le tram un voisin de l’étage du dessous me dit qu’il était décédé, je ne le crus pas, de retour chez moi je sonnais un peu partout pour des infos sur l’événement, ben oui, il nous a quitté sans bruit, pompiers et policiers furent d’une discrétion parfaite dans cette nuit d’été.
J’en suis encore toute chose… Frangin alla aux funérailles, moi pas ayant avec mon dentiste un rendez-vous pour un très long chantier qui semble devoir nous occuper jusqu’à Noël.

Un moment de joie pour l’anniversaire de mon frère, la visite inattendue et délicieuse de mon compagnon de voyage austral avec sa compagne et leur gamin, que du plaisir…

Exceptionnellement il n’y eut pas de goûter hier pour cause de cagnard, de jeux olympiques de nuit et d’un déjeuner régressif à souhait (knaki et frites) !!!

En Burgundy la vie était joyeuse et sans soif pour mes trois garçons…

Hier je trottai jusque chez mon médicastre afin qu’il me délivre LE certificat qui permettra à l’arracheur de dents d’opérer très bientôt !

Pour l’heure je me bats avec la Freebox très capricieuse la garce elle coupe TOUT toutes les cinq minutes… un technicien viendra l’observer lundi prochain… je n’ai pas fini de râler !
Bon une pile de bouquins encore conséquente m’aidera à tenir et si je cherche bien ces petites choses qui trainent seront rangées !!!

mardi, août 9 2016

Mon chapeau...

sourire.jpg
ma balafre, mon sourire... avant travaux !

lundi, août 1 2016

POUR…

Un toulousain tout neuf, MON neurone daigna faire un peu de surchauffe !

tricot.jpg
TOUT est sorti de mes stocks de fils et de boutons et de ma tiède imagination…
Donc je signai l’objet de ma griffe… !!!

16 JUILLET 2016

« La maman de l’époux de mon fils »

Le bonheur d’écrire cette phrase !!!

mariage.jpg
Dans une très jolie robe en dentelle bleue, l’autre belle-mère planquée sous un chapeau bleu marine.

Pour ce jour je m’étais torturée le neurone afin de rédiger un petit texte concentrant l’histoire de leur rencontre, de nos rencontres.

Monsieur le Maire lut le sien et me passa la parole, je lus ma prose, monsieur Maire essuya une larme et procéda à la lecture du code civil, certains articles générèrent des gloussements (désapprouvés par mon frère, les gloussements pas le code civil) dans l’assistance à propos de l’éducation des enfants).

Heureuse je suis d’avoir pu grâce à la pugnacité de tous les autres assisté à cet événement familial parfaitement réussi, les parents, les amis, les voisins tous mirent la main à la pâte pour que la fête soit inoubliable, en tout point.

Le soleil très fainéant les jours précédents voulut en être, nous l’accueillîmes en recherchant l’ombre, moi surtout pour cause de balafre à protéger.

Trois jours ne furent pas de trop pour remettre les pieds dans la vie du reste du monde, bien moins allègre…

- page 1 de 214