La Mume (le blog)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, novembre 22 2020

SACHEM LE GRAND….

Qu'il voudrait être.
Proposera une liste de bons points à gagner si nous sommes sages, parce qu'il faut dépenser les sous que nous n'avons plus ou pas.
Les fêtes de fin d'année ici seront en très petit comité comme d'hab pour moi, les fêtes laborieuses, la course aux trains pour visiter ma mère.
Cette année, les anciens que nous sommes les voisines-copines et frangin sommes prêts à nous gâter parce que nous le valons bien. Je teste les glaces au café, les pigeonneaux congelés attendent les petits pois, le lièvre si rare occupe mon frère qui en a débusqué un quelque part "en circuit court".
Nous mourrons c'est sûr le bidou dodu !
Sachem le grand et ses acolytes si loin de la vraie France, des heureux qui travaillent, ceux qui n'ont pas d'emploi pour ci ou pour ça, les vieux qu'il faut enfermer pour leur bien, cela me fait hurler tellement c'est d'une sidérante connerie.
Le CHU aura ma visite en consultation neurologie le 4 de décembre et soyons folle aussi le 16.
Une page de questions réponses à fournir à cause du virus, tant que peut-être je n'irai pas au CHU pas envie d'être contaminée par les médicastres…

dimanche, novembre 15 2020

ROXANE….

chat1.jpg, nov. 2020
Depuis une semaine elle partage le quotidien de ma voisine-copine de l'étage juste au-dessous de chez moi. Une jeunette de huit mois au pelage gris tigré sur le dos et les flancs, ocellé sur le ventre.
Elle grimpe partout, visite sans problème les deux penderies à portes coulissantes !
Sa colocataire cherche à tout instant à la stimuler, j'ai suggéré qu'elle la laisse en paix…un peu !
Je fatigue à la regarder s'agiter comme cela.
Enfin ce matin la jolie féline a joué de ses griffes.
La charmante bestiole devra être endurante pour amuser le quatuor d'ancien….

jeudi, octobre 29 2020

MALAAADEEEE….

Vendredi dernier déjà je semblais patraque, ne répondant plus aux différentes sonneries qui animent notre quotidien de filles seules.
Samedi matin je négligeais mes devoirs de réveil matin de l'humaine, quand elle mit le cap vers le WC je la laissais seule en méditation et armée un peu plus tard du papier Q éponger les vomissements répandus sur le carrelage de notre logis.
Amorphe plus d'appétit pas de buvette non plus, l'humaine s'inquiétait.
Dimanche cela empira tant que lundi elle sollicita "tonton" le frère de l'humaine et en route pour la clinique spécialisée en "boule de poils félines et canines". J'y suis restée jusqu'à hier midi, inflammation du tube digestif qu'ils ont dit, même chose avec les ganglions par ci par là…Hier soir l'humaine avait la tâche de me mettre dans le gosier ma ration antibiotique…je n'étais pas du tout coopérative ! encore neuf jours de combat-traitement…
Ce matin je suis presque totalement comme avant, ma logeuse en est fort aise, je demande beaucoup de câlins et frotte-moi les oreilles le dos le bidou…
C'est bien meilleur que la clinique ….je ne veux pas laisser ma place à un compère, mon humaine dit qu'elle a besoin de léchages de mordillement des orteils…et que si je lâche la corde elle ira à la SPA pour adopter un cousin aussi vieux qu'elle !
Pas question !!!

dimanche, octobre 25 2020

100 …!!!

100 …!!!
100.jpg, oct. 2020
ANS…
Improbable mais réalisé par notre Tata Germaine.
100_2.jpg, oct. 2020
Le déjeuner festif en très petit comité.
Survivante de la génération de nos parents, belle-sœur de mon père, mère de Martine et Dominique l'une et l'autre marraine de chacun de mes fils.
Elle était avec nous lors du mariage de Smab et Dom.
La doyenne bien sûr, après hésitation elle vint, fatiguée un peu, en fin de journée TRES contente.
Mes cousines avaient prévu une assemblée familiale mais c'était AVANT…
De quarante le chiffre racornit de plus en plus, ce matin 5 seraient au restaurant sans Martine bloquée dans le Lot en quarantaine "point contact"!!!
À l'image datant déjà de 8 ans, Germaine tenant dans les bras son troisième arrière-petit-fils.
Heureusement il y a le téléphone qu'elle n'entend pas Dominique sa fille fait le relai !

vendredi, octobre 23 2020

T'as vu mon bidou...

chat.jpg, oct. 2020
Pas un plis !!!

MONTURE

Plus classiquement un vélo, une bicyclette, un biclou, un truc qui fonctionne à la force du mollet.

velo.jpg, oct. 2020
velo2.jpg, oct. 2020
Mon plombier préféré est retourné à ses toutes premières amours menant vers l'indépendance quand on est un ado (1976).
La "réserve" est là juste sous ses fenêtres, il enfourche sa monture direction la gare, une heure et demie plus tard il sera dans Paris ayant avalé sa dose quotidienne de chemin de fer, son tonic pour sa journée de labeur…!
Une façon aussi de tester ce que pourrait être ses loisirs lors de sa retraite, ben oui, je dois me cramponner fort à la rampe afin de vivre ce moment terrible, mon aîné décrochant la quille…
Tenir encore deux ans… peut-être trois !!!

lundi, octobre 12 2020

NE PAS LA PERDRE…

La boussole !

boussole.jpg, oct. 2020
Ne pas se perdre en écoutant, lisant les infos contradictoires distillées par la "presse" avide de sensationnalisme entretenant la peur chez les chanceux ayant encore du travail, le chômage, les crédits qui étouffent, les vieux dont je suis la crainte de l'hôpital, des rendez-vous reportés à perpette, des urgences qui durent deux mois passé les soixante-quinze ans et plus…
Dans ma niche du troisième étage je profite de ma féline de mes copines-amies, de mon frère qui un jour sera opéré de la paupière droite…
Les nanars de Noël sont déjà programmés sur nos chères TV, prêts pour un confinement…
Courage à vous… et à moi !

dimanche, septembre 13 2020

ROULER "JEUNESSE"

Dument "arrosé" hier avec frangin et nos copines-voisines j'ai pu pour le déjeuner d'aujourd'hui sortir ma chaise roulante !
Quand enfin le plan incliné de l'immeuble ne sera plus un rêve ma satisfaction sera totale tant cette mécanique peut devenir ludique, un peu comme les autos tamponneuses. Je ne tamponne personne bien sûr ! Je dois encore apprendre la "fluidité" du truc…c'est prometteur !
Je n'aurai plus à attendre six mois pour visiter la pharmacie, ma dernière "sortie" indépendante et sur mes pieds date du 11 mars 2020, vous connaissez la suite. L'érysipèle cet saleté m'avait bien endommagée !
Donc je déjeunai chez mon frère venu me quérir dans son auto si commode, sur la terrasse dégustation de moules avec les frites indispensables arrosées d'une mini-bière bien fraîche.

moules.jpg, sept. 2020
friteuse.jpg, sept. 2020
biere.jpg, sept. 2020
C'était très bien .

mardi, septembre 8 2020

ELECTRIQUE…..

Mon carrosse !

fauteuil.jpg, sept. 2020
Testé il y a une heure, ben avec de la chance cela va me changer le quotidien, nous irons mes copines voisines et moi gambader dans les rues de la grande ville sans qu'elles se ruinent la santé.
Ma tirelire sera à sec définitivement, frangin pourra le plier et hop dans sa voiture, il a posé une option pour quand je ne pourrais plus "du tout" brinqueballer de ci de là et que lui devra renoncer à sa belle Toyota en train de devenir une pièce de musée.
Elle est pas belle la vie ???

lundi, août 31 2020

MOLIERE….

Une place publique près de la rivière et du tram.
Ma dernière visite au débit de tabac et de jeux, c'était…il y a….depuis plus d'un an pour cause de renoncement au tabac.…j'y ai gagné une accumulation de kilos….je n'ose en préciser le chiffre !
Mes copines-voisine de l'immeuble très gentiment m'y conduisirent, pousser le fauteuil c'est du boulot.
Sur place nous avons savouré les déambulations de jeunes et moins jeunes allant venant vers les facs, tous masqués…mais les cuisses s'offrant aux regards ! Mes copines ont apprécié aussi !
J'étudie les tarifs d'un matériel roulant électrique…afin d'être aux taquets après consultation au CHU, je saurai peut-être enfin le comment du pourquoi de mes agaceries. Certes j'ai reçu les résultats des diverses analyses, parfaitement énigmatiques pour mes deux neurones.
Ce matin j'ai pu constater que l'automne frappait au carreau, même la féline était au chaud sur mon oreiller.
C'est quand Noël ?

jeudi, août 27 2020

MON FAUVE…

Voyez ses yeux… sur cette image

chat.jpg, août 2020
Deux jours plus tard c'est confirmé, un fauve partage mon lit supportant mal mon dédain pendant quelques pages de lecture elle m'assaillit à coup de dents aiguisées, l'image témoigne de son œuvre !

bras.jpg, août 2020

QUAND VIENT LA FIN DE L'ETE….

Nous avons dégusté des bulles pour honorer la nouvelle quinquagénaire, ma nièce qui fut aussi la filleule de mon époux. Il y avait là ses quatre enfants les jumeaux poussent à nous en donner le vertige ! Leur grand-frère-moyen se spécialise dans la plantation de fraisiers et cuisine avec appétit des recettes savoureuses (11 ans !).
Je trônais dans mon fauteuil secoué un peu au passage d'obstacles (seuils de portes, allées de jardin, racines émergeant du trottoir) Tant que de retour au logis manquait un morceau certes petit mais indispensable à l'ensemble, les repose-pieds ! Dès le lundi matin je sonnais la pharmacie pourvoyeuse de matos pour les déficients de la jeunesse, ce matin à deux ils étaient là avec un carrosse de remplacement que je refusais bien trop large pour mon espace. Demain au plus tard après-demain j'aurais LA pièce qui fera la joie de mes petons gonflés s’épanouissant sur leurs supports !
Fin d'après-midi suite du premier paragraphe un jour plus tard, pièce du fauteuil changée, dans la foulée tester une "5me roue) qui aurait pu électrifier mon fauteuil… résultat du test, infaisable pour de vrai handicapé des guiboles !
Ma pharmacie continue la prospection, je suis sûre qu'ils trouveront un carrosse léger comme ci et comme ça et enfin allégée de toutes mes économies je prendrai le tram avec les copines pour de folles aventures sur les trottoirs de la grande ville !!!

mercredi, août 19 2020

MARDI… 3 heures

C'est le jour où l'aide familiale consacre trois heures de son énergie vitale à redonner du lustre à mon chez moi.
En ce mois d'août, je vis arriver sur mon palier la personne "remplaçante" pendant l'estive.
Ben ce fut une chouette rencontre… UN GARÇON !
Etudiant à la fac en vue d'obtenir le sésame qui le transformera en prof d'histoire géo, il complète ses connaissances de l'humanité en œuvrant chez des comme moi ayant eu autrefois le pied léger et les bras vigoureux, tout en enrichissant son pécule en ruinant le mien.
3 heures ! D'abord le café petits gâteaux, faire un minimum connaissance et au boulot !
Aspirateur, lavage carrelage, rangement des bagages retour séjour médocain, pendant ce temps j'empilai les bouquins en attente d'une autre aventure dans trois sacs qu'il emporta.
Il repassa mes "hauts" et mes futals, fit la mini vaisselle, tourbillonna dans la salle de bain, rangea ce qui lui agaçait l'œil et qui moi ne me gène point !
Au bout de deux heures et demie de labeur je décrétai la pose jus d'orange-gâteau-papotage.
Un garçon qui ne devrait pas traîner longtemps sur le marché, il sait "tout" de l'entretien du foyer, nous n'avons pas traité le côté financier de ses efforts.
C'est une association qui nous a réunis si brièvement, la semaine prochaine ?
Une autre surprise…!

jeudi, août 13 2020

IL EST BEAU…

rolator.jpg, août 2020
Prêté par ma bonne copine Nicole afin que je sois aussi "mobile" que possible pendant cette semaine en pays médocain.
Heureusement que nous avions anticipé elle et moi parce que sur place rien absolument rien de "pensé" pour les mous des genoux…
Mon carrosse ne passait nulle part, le déambulateur tout juste avec quelques contorsions.
Rehausse du lit avec des parpaings…
Moustiques dévorants !
Le rehausseur des toilettes était aussi dans mes bagages…
Il faisait chaud là-bas comme chez vous, la douche ? dangereuse…impossible.
Retour à l'ancienne, lavage morceau par morceau, et puis une idée…
Sur l'image à vous proposée vous voyez le déambulateur avec ses belles poignées, utilisé comme cela, trop loin du lavabo, alors le faire pivoter ainsi gagner en "approche" la robinetterie.
Ainsi fut fait.
Ainsi je basculais jusqu'au sol, le siège n'étant pas fixé lors du "retournement" pas prévu dans le concept !
À poil bien sûr, la porte verrouillée, deux neurones résiduels en connexion, remettre sommairement deux pièces vestimentaires, crapahuter sur le carrelage, coincer un pied et l'autre cherchant une prise "bloquante" pour hisser ma sveltesse en assise sur la cuvette des WC réhaussés, transpirer à gros bouillons, reprendre souffle pendant un quart d'heure.
Une excursion en famille dans une enseigne "bazar" me réconforta un peu…changer le tourniquet à salade, un égouttoir tout beau et brillant pur inox, un chouette petit plat carré pour les gratins et le service tout aussi joli que le saladier blanc dedans, rouge dehors !
Ce matin nous partions sus au pinard californien pour mon frère et au matos aidant les comme moi,
Canne avec système de préhension attrape-tout, tabouret trois pieds surélevés, le luxe une vraie folie !!!

lundi, août 3 2020

CHALEURS ESTIVALES…

Aux aurores…presque.
Nous irons grossir le flot des aoutiens, poser nos valises en Médoc, ausculter la production de tomates de nos amis, leur faire admirer mon matériel de "jeunes en déconfiture" et leur laisser en souvenir un ou deux objets "aidant" les vieux en quenouille.
Ce soir mon plombier préféré après dîner (option vide-frigo) ira dormir dans la chambre d'hôte proposée par son oncle accessoirement son parrain qui est aussi mon filleul…!
Des livres, une belle provision.
Mon tricot pour la bonne conscience et l'entretien des deux neurones agonisants.
Et au revoir !!!

mardi, juillet 28 2020

JE VOIS….

Ma féline option "vigilance" des yeux et des oreilles.

yoni.jpg, juil. 2020
Hier de petits agacements comme une couronne dentaire en "liberté", trouver la colle qui ira bien, sonner la pharmacie et tout à l'heure l'aide familiale ira quérir le matos et là nous rirons bien le bec grand ouvert en gymnastique mandibulaire tentant de reloger la vagabonde à sa place…
L'hôpital m'invite en consultation au mois de décembre, j'en déduis que mes misères ne réclament pas d'urgence, c'est bon ou mauvais, continuer d'attendre…
Comme j'attends la rampe d'accès à la rue devant l'immeuble, je sens le conflit entre le syndic, copro et moi…en formation j'espère qu'un tribunal n'aura pas à trancher. Je réclame des devis, souhaitant que les choses aboutissent avant ma crémation.!
La semaine dernière nous avons bamboché mes voisines-copines et moi chez mon frère à la manœuvre devant la plancha sur SA terrasse au prétexte que c'était ma fête…

repas.jpg, juil. 2020
Ce fut délicieux dans tous les sens du terme, voyez ce moment de confinement des septuagénaires qui n'en on plus rien à faire des contradictions, directives et autres foutages de gu..eles soit disant sanitaires pour les sujets réputés "fragiles" que parait-il nous sommes…!

mercredi, juillet 15 2020

ATTENDRE…..

Le nom de ma misère ?
La ponction lombaire, deux mots bien horrifiques dans mon imaginaire, ben je n'avais pas tort.

biopsie.jpg, juil. 2020
Ce fût ma toute première fois, pour l'opératrice en troisième année aussi une première fois !...
Au total trois piqures et le changement de médecin, bien appuyée que j'étais dans les bras de l'infirmière (parfaitement confirmée) et la chose enfin "goutta" dans cinq flacons pour un total de de trente-cinq gouttes du très précieux liquide…
Ce fut une journée très intense, prise de sang, zieutiste avec programme complet, seul résultat de cette journée, ma vue après correction est parfaite. Il y a bien en bas à droite de l'œil gauche un petit quelque chose mais rien de fâcheux qu'ils disent … !
Et puis après le déjeuner (correct) une biopsie de glande salivaire dont le résultat devrait aider la découverte nominale de tous ces agacements de verticalité, d'équilibre, déplacement lors de la marche.
Le trente novembre j'y retourne…un spécialiste en" neuromusculaire" pas d'explication sur le moment mais ma mémoire fonctionnant encore un peu il sera question de biopsie musculaire, une autre joyeuseté.
Le transport en taxi fût parfait, je crois que le chauffeur a trouvé avec moi un bon filon !!!

MUNICIPALES….

J'en fus dans une autre vie.
Deux mandats dans un village grand comme ma poche, élue en 1977 première femme depuis qu'enfin nous avions le droit de nous exprimer.
Des turpitudes, des croche-pieds il y en eut…
Le pouvoir fusse sur une taupinière c'est jouissif pour un très grand nombre hommes ou femmes l'égalité est faite dans ce cas de figure après revient le sexisme qui bientôt fonctionnera dans les deux sens.
Une petite satisfaction, deux de mes nièces picardes sont réélues !!
Aujourd'hui je me suis abstenue, ma première fois, une prochaine élection organisée différemment je renouerai avec mon devoir civique.
Cette année rien ne change ici c'est la ruine…comme moi !!!

dimanche, juin 21 2020

DOUILLET…

Cet engin que mon humaine propulse chez nous.
J'y fais de longue sieste, souvent elle m'éjecte pour prendre la place que je lui aie chauffé à point.
Hier soir elle somnolait devant la TV, je faisais la même chose me dissimulant du mieux possible dans mon refuge à roulettes.

yoni1.jpg, juin 2020
Là voyez, elle m'a tiré le portrait en cachette, j'ai l'air parfaitement " shooté" par mes croquettes spéciales "diabète" félin !
Ce matin pour la réveiller j'ai testé une nouvelle formule, dans ma toilette je mène grand tapage, grattant la litière un long moment, ça crisse, je cogne en haut en bas, bref le barouf la sort du lit, direction ma gamelle…

yoni2.jpg, juin 2020
Elle en profite aussi, une tranche de brioche avec de la confiture de cassis qu' elle prend avec sa chicorée-café…
C'est pas si mal la vie avec elle…!

lundi, juin 15 2020

JOUR 11….

Un dimanche.
Un mois "après", la jambe droite peu à peu retrouve une apparence normale, je dis peu à peu, la peau pèle en large lambeau, ça gratte, ça démange, donc cicatrisation en cours !
Dans l'euphorie du repas dominical (manchon de canard confit avec ses pommes de terre et la salade verte qui va bien !) nous avons parlé "vacances "et organisation simplifiée le plus possible…Une rude affaire.
Emprunter à ma bonne copine Nicole son déambulateur bien plus performant que le mien, voir si l'escapade avec mon chariot à roulette et ses étagères sont nécessaires voir indispensables à ma mobilité sans "alourdir" le quotidien de mes acolytes…
Déjà leur offrir un rehausseur de toilette …et soyons folle "avec" des accoudoirs ! Ils me remercieront…pour ce confort nouveau.
Un projet, en attendant les rendez-vous au CHU… le changement des volets roulants et autres folies domestiques et domotiques !

- page 1 de 253