La Mume (le blog)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi, juin 23 2016

DOUX ET HUMIDE…

Ce qu’il faut pour espérer voir prospérer ce tubercule patate douce…

patate01.jpg
Je ne suis pas au bout de l’affaire en ce « brulant mois de juin angevin ».

Et que dire du temps passé à dégoter le chemin dans la bécane afin de vous régaler de cette image somptueuse.
Enfin l’honneur est sauf je n’eus point besoin de crier au secours chez les SmabDom… !

Ils sont en préparatifs.
Moi aussi en passant par le cabinet de la kiné, femme charmante, rallumant deux fois la semaine mes courbatures, ainsi mardi je fus hors d’état pour TOUTES activités…même la sieste c’est dire !

Dans la blogosphère une heureuse nouvelle, chez les toulousains M.et R. un enfant arrive et ça c’est du bonheur…et du tricot pour l’accueillir.

Je retourne dans le bouquin qu’hier soir j’ouvris et tombai !!!

mardi, juin 21 2016

PLANNING…

De fin d’été ?

Reprendre ces sorties récréatives avec mon dentiste que je visitais hier en urgence (un pivot, facial, lâcha).
Je me trainai sous le crachin jusque chez le spécialiste en sourire parfait.

Nos relations sont...dynamiques !
C’est que les travaux sur la joue droite épuisèrent mon goût des « réparations-réfections » sur la bête, donc se fut l’une après l’autre sauf que l’autre se dégrada à grande vitesse…
Le spécialiste qui le remarqua se fit un peu « remballer » par moi !
C’est ma peau, mes dents, mes sous !

À part cela le ciel est d’une imperturbable grisaille qui file le bourdon, rend les âmes inquiètent.
Samedi l’on frappa à l’huis de vigoureuse façon, j’ouvris à frangin tout troublé, « tu fais quoi avec ton téléphone ».
Le dit téléphone était en options « fermer » pour cause de conférence passionnante la veille au soir « construction d’un grand orgue dans l’église de la ville » retour au nid oublie du truc et voilà.
L’inquiétude de mon frère, c’est qu’il s’attend qu’un jour lui ou moi mollissions de façon …irréversible.
Hier n’arrivant à le joindre sur son portable en « envoi direct sur répondeur », je sonnai le « fixe », ce fut miraculeux, il l’entendit, plus d’agacement pour moi cette fois ci.

Pour cause de dentiste il n’y eu pas de goûter certes, mais kiné, aspirateur, lessive, blablatage avec une relation de tram, j’étais sur pieds vacillants de puis 6h, la féline avait décidé que c’était câlin, là tout de suite maintenant !
La nuit fut agitée de rêves déplaisants, le réveil avec un « tamalou » généralisé…

Mais nous y croyons très fort à l’ÉTÉ qui viendra peut-être !!!

mardi, juin 14 2016

UN JOUR SUR DEUX…

D’un chétif soleil.
Cela rempli les salles obscures de la ville, essentiellement des jeunes de notre âge, option féminine !

Ainsi nous avons vu « L’origine de la violence » une sorte d’étude psycho- généalogique, inspirant une réflexion sur les secrets de familles, le déni, la douleur.
Hier c’était « La nouvelle vie de Paul Sneijder », Thierry Lhermitte y est remarquable.
Tellement en adéquation avec l’actualité horrible d’Orlando et autres lieux…
Vivre LIBREMENT sa vie !
Sans tord pour autrui…
Plus je vieillis moins je vois de progrès, de tolérance, de curiosité de l’Autre qui me ressemble et pourtant si différent.
Du profit, de la frénésie, de la précarité et la machine sécrète la folie.
Pour l’entretenir nous auront l’Euro, le Tour, les Jeux…
Et toutes sortes de compétitions dé-cérébralisantes, anesthésiantes.

Pendant ce temps je m’efforce à pédaler chez la kiné, soit hier, 300 mètres parcourus à la vitesse vertigineuse de 7km-heures !!!

mardi, juin 7 2016

EXCURSION...

Nantaise.

75 séniors répartis dans deux bus, pas de pluie, peu de soleil, température idéale !

Débarquement juste à côté de la cathédrale.
Et en avant.
Nous n’étions que trois à clopiner, nous résistâmes et fîmes le tour du jardin botanique, jour particulier « fête des jardins ».

nantes1.jpg
Une belle collection de magnolias, défleuris ou pas encore suivant leurs origines.
Des taupières, des bancs ludiques, les médicinales (sans moi à cause du soleil).
Des jeux pour les gamins et les ados.

nantes2.jpg
Quartier libre d’une heure pour les encore « debout » voulant voir de plus près la cathédrale camouflée en parti par les échafaudages de restauration.
À moitié naze nous regrimpions dans les bus direction l’Erdre.
Le but, un diner avec animation musicale, menu délicieux, visions de superbes demeures qui firent rêver les voyageurs (je connais l’envers du décor, mon logis me suffis !).
De jour comme à la nuit tombée ce fut bien plaisant.
Frangin s’était inquiété de l’état des rivières, du nombre de mecs présents, et de ci et de ça, il fût enchanté que je l’aie un « peu » poussé !
Il est l’auteur des images.
Voyez comme ce fût pénible…

nantes3.jpg
Tu avais raison Jacotte, aucune déception.

Prochaine virée…juillet en Bourgogne !

jeudi, juin 2 2016

AU SEC…

Hier, juste trainée entre la cuisine et le fauteuil !

Digérer les infos parvenues du Médoc, croiser les doigts en espérant très fort que le traitement ne soit pas trop douloureux.
Dimanche nous étions frangin et moi à un déjeuner (à l’abri) ce fut bien agréable ce petit comité autour de préparations libanaises.
Plombier préféré fit le voyage vers sa mère le samedi entre deux trains, repas un café et déjà il repartait avec dans son sac les nappes commandées il y a peu, pour Dom elles sont prêtes aussi… des fois je suis efficace !
Les roses qu’il m’offrit durèrent ce que dure les roses, dès le lendemain …flétries !
Celles de mon frère en direct de son jardin sont encore vaillantes dans le vase.

J’allais avant-hier en excursion au très grand machin Attol qu’il le nomme, une heure de transport pour dégoter du papier gommé destiné à la confection un de ces jours de petites boites, option rangement de mes colifichets (boucles d’oreilles) actuellement en vrac se mélangeant et m’agaçant le matin lors de la pioche du jour !

Aujourd’hui le cinéma en accord parfait avec la météo sera l’activité principale !
Peut-être que samedi la sortie avec le club des femmes sera maintenue… si Nantes n’est pas sous les eaux !

jeudi, mai 26 2016

DETRESSE…

Avant-hier devant l’écran de la bécane !

Plus de courrier reçu, pas de courrier à expédier possiblement…

Addicte que je suis de cette fonction, pas moyen non plus de faire parvenir à Dom ces délicieux billets dont se régale frangin !
Heureusement les SmabDom réglèrent ces misères rapidement, grâce à Skype je vis le visage de mon fils cadet (pas vu depuis juillet 2015) les joues en voie de creusement, parait que celles de son homme restent « poupines ».
Quand même hier il y eut cinéma « Monster Money » très agréable surprise ce film en version originale de Jodie Foster. Je dormis bien un peu au tout début mais c’était la faute aux misères sus nommées, au premier coup de pétard je quittais Morphée !
Au carrouf près de chez moi ce matin il y avait du carburant…mais les pompes en panne.
C’est ballot !
Afin de rééduquer la marche et la verticalité je fis l’acquisition d’un superbe ballon vert pas trop gonflé (pas comme moi !) et je le triture avec mes orteils d’avant en arrière (mouvement classique !) tout bénef pour les chevilles paresseuses.

C’était un aperçu de mes folles journées !

mercredi, mai 25 2016

OCCUPATION...

D’une vieille pas du tout geek !

Appeler à l’aide mes techniciens préférés.

Crapahuter à la découverte du machin installé à l’insu de mon bon droit (windows 10) pourtant j’avais refusé un grand nombre de fois et hier soir pendant que les technos vérifiaient l’histoire de la boite courrier saturée le zinzin à fait comme chez lui !

Comme me disait Dom, on te propose et puis on t’impose.

La rééducation à la verticalité, c’est parti, deux séances par semaine, juste avant le déjeuner, juste bien pour les programmes du cinoche (après la sieste de frangin).
Je dois faire bien sûr des devoirs chaque jour, exercices avec un ballon mou afin de dégourdir les orteils et la cheville de chaque jambe.
La dame est sympathique et le choix de la musique d’ambiance épatant les rythmes cubains étaient au menu.
J’y retourne vendredi après mon passage chez la coiffeuse (préparation de juillet) et avant les copines du club tricot.

Je tentais tout l’heure une opération vermifusage de la féline… échec complet !

mardi, mai 24 2016

LA FELINE….

Au chaud dans ma couette !

yoni-couette.jpg
Je la surveille ma bête, elle a perdu du poids sans apparemment perdre l’appétit(quoi que les croquettes ne l’inspire peu !) et son entrain…à suivre.

Cinéma angevin, deux films en une semaine, du bizarre « Ma Loute » burlesque gore qui nous a laissé perplexe, dans la salle en fin de projection …des applaudissements et un vaillant « nul à ch..r » résument bien la chose !
Et puis « Julieta » un Almodovar classique s’intégrant dans la continuité de ses hymnes aux femmes qu’il ne touche guère mais qu’il aime…enfin il est espagnol une qualité que j’apprécie !!!

En Bourgogne les préparations vont bon train, comme pour mon plombier préféré je n’en suis juste que spectatrice, pour compenser j’ai intérêt à être en forme…demain débute la rééducation à la verticalité et à la marche !

Sur le balcon les plantes font ce qu’elles peuvent dans les frimas humides, elles sont régulièrement taillées par la féline ceci expliquant peut-être son amincissement !

Un peu de repassage et d’aspirateur afin que mon logis soit présentable au goûter et la journée sera bien entamée !

lundi, mai 16 2016

DEBOUT…

Et même verticale !

Ben ce n’est pas si facile en ce moment !
Vendredi matin revenant du carrouf- marcket je trébuchai sur un courant d’air, fis quelques pas d’ivrogne et au miracle stoppai l’effondrement sur l’encadrement d’une porte en battant des ailes, petit problème le ciment bien granuleux de la façade !
Auriculaire, annulaire et majeur main gauche bien râpés, vous savez que ce n’est pas grave du tout mais bien « douloureux ».
Donc je vis le toubib mardi.
Me voilà avec une ordonnance qui me permettra de lier connaissance avec le cabinet de kinésithérapie…
But, rééducation à la marche et à l’équilibre !
Plus aucun doute je suis une vieillarde…avec la gueule balafrée…irrésistible !

L’après midi je fus vaillante pour une séance ciné « Maggy a un plan » juste souriant vaguement dans l’esprit Woody Allen.
« Monsieur Holmes » du très grand plaisir !
Cette semaine l’emploi du temps en salle obscure sera intense 3 films au menu…
Première « toile » le Woody Allen dernier cru, un bon moment d’ironie.
Et puis en prévision du mois de juillet frangin m’a entrainée aux galeries lafayette, il y fit l’acquisition d’un superbe futal, juste deux retouches faites par le magasin !
Ce matin, pleine d’entrain je me collais à la déclaration de revenu en ligne…
Ben j’ai tout fais bien comme il faut et même…qu’ils vont me rendre des sous !

Pentecôte
Au confit de canard et pommes de terre sarladaises, salade de tendre scarole une tarte aux fruits, une sieste et visite du balcon.
Il y fit bien froid mes plantation font grise mine, les fougères s’en sortent mieux, bientôt extraction des bulbes de jacinthe qui iront en Bourgogne envahirent la plate bande dédiée !
Toujours en recherche d’espace j’attaque la transformation d’anciens draps en nappes, carrée, ronde, rectangulaire couleur blanc à « l’ancienne » et une bleue.
Je vide encore en tricotant pour le petit-fils de mon parrain, ses parents aime le « fait main »je m’en trémousse de satisfaction !

La fratrie de mon père s’est complètement éteinte mardi dernier, tante Huguette entrée en maison le matin même vers 10h s’est endormie et mourut le soir du même jour vers 22h30.
Sans chichi comme le fut toute sa vie de labeur, acharnée elle avait vaincu un cancer de l’intestin, cassés quelques os, visitée ses enfants au fil de leur mutation, Antilles, Nouvelle Calédonie…Versailles !
Elle tape surement le carton avec ses frères et sa belle-sœur dans cet « ailleurs » qui n’existe que dans nos cœurs.

lundi, mai 2 2016

VAUTRAGES

Again !

Soit une Mume à la station de bus en ce jeudi.

Un trottoir sans « quai » le bus bien haut et bien loin, total, étalement de la dite à genoux dans le bus !
Deux vaillantes personnes ne furent pas de trop pour me remettre sur pattes !
Je me plaignis au grand machin des transports de la difficulté pour les comme moi pas agiles des gambettes, la réponse laisse peu d’espoir d’avoir bientôt des quais partout.
Ce matin après un chocolat au café de la grande ville je partis vers le tram et là plouf encore par terre en boule sur la voie.
Bien heureuse, encore deux costauds pour retrouver la verticale…
Seuls dommage l’ongle de l’auriculaire droit cassé dans l’aventure et quelques menues écorchures, sans déchirure du jean !
Sinon le dimanche fut plaisant avec du muguet et un déjeuner d’automne parce que le temps qui hésite beaucoup à donner de la chaleur.
La féline en quête de verdure croque les impatiences après avoir dévoré son « herbe » je sens bien que cela va nous fâcher !

jeudi, avril 28 2016

LES NYMPHES….

Du Bois Sauvage prenaient le thé au Bois Guillaume.

Évry nous vit pour une fin de semaine amicale, trottinement vers le chantier de la rénovation afin d’en voir l’évolution et exposer la jolie écharpe donnée par Naima.

evry.jpg
Il y eut des rires, des grimaces, et le jour d’après un deuil…
Un diner de cinq personnes où chacun parla de ses joies et soucis, dans l’ensemble les choses étaient paisibles…
Nous quittâmes mes amis le lundi matin, une journée en chimio pour notre hôte…
Même que nous ne fîmes pas escale dans un restaurant.
Chez frangin des patates sautées, le jambon avec la verdure firent l’affaire.

Hier c’était cinéma « Adopter un veuf » juste ce qu’il nous fallait.

Du rire !

lundi, avril 18 2016

CANIDÉ

Domestique type « épagneul breton ».

Je connais nous en avions eu dans cette autre vie…
Donc sachant que celui que je découvrais avait l’humeur « croqueuse » j’allais vers lui en lui parlant…

Il huma la main à travers la clôture, je la lui présentais pour une caresse et « gnaque » il croqua !
Une jolie morsure avec peau en lambeau (j’ai l’habitude !).
Désolation de sa maitresse, opération désinfection et pansement …

Ce fût parfait pour mettre de l’ambiance dans cette maison où frangin et moi étions conviés, nous étions huit autour de la table du goûter et des plus vaillants afin d’attaquer le far aux pruneaux et le gâteau aux prunes, nous levâmes le coude avec des bulles angevines et un café pour les amateurs.
Il y avait là une copine du club tricot, ma voisine du dessous avec son époux, la sœur et la fille de la première citée.
Voisine du dessous gagna ma clef afin de surveiller ma féline en fin de semaine l’opération s’inversera lorsque qu’elle lèvera le pied avec son mari !
Nous nous sommes découvert une envie de recommencer l’opération.

En « tournant » parce que nous le valons bien !

dimanche, avril 17 2016

REPLAY

Depuis que j’ai découvert par hasard cette fonction, à peine 1 mois, c’est que le neurone survivant peine à la tâche !
Mes soirées TV sont simplifiées.
Plus d’angoisse devant un choix à faire, beaucoup moins de renoncement donc, la fonction « enregistrer » complète ma technique pour les cures d’images.
C’est ainsi qu’hier je me suis bidouillée un programme aux petits oignons.
Deux films et demi d’un déjà vu, documentaires sur la montée des eaux, deux épisodes de séries polar… et un court métrage horrifique.
Mes matinées sont « culturelles » maintenant… !
Ben oui dehors le temps gris ne donnait pas envie de gambader.
Quand même un peu de lessive !
Et puis un tricot bien bariolé à porter très bientôt lors de notre excursion évryenne, les prévisions météo sont peu engageantes pour la fin de semaine prochaine, espérons un peu de printemps.
Sur grand écran nous avons vu « Démolition » en VO, bien.
Une de mes oreilles capte en ce moment des commentaires à propos du blablatage du grand sachem hier soir, rien de nouveau dans les chaumières.
Juste envie d’appliquer la méthode « Démolition ».
La féline c’est prise d’une passion gustative pour les crevettes, bientôt elle viendra me les piquer dans l’assiette, elle les déguste fort proprement n’en reste que quelques brindilles de pattes !
Les petits crabes trouvés dans les moules subissent le même sort.
Bon mon frère je termine là ma page d’écriture assez pour combler ta curiosité !

lundi, avril 4 2016

LES ANEMONES…

Ma seconde tentative en quarante cinq ans, j’en suis toute contente !

anemones.jpg

La layette commandée restera en vrac…les jumelles corses sont retournées aux limbes au grand chagrin de la famille.

Mon bel appareil photo qui voyagea en Australie donne des signes évident de très grosse fatigue, des rayures horizontales bousillent l’image, les forums consultés donnent peu d’espoir, heureusement « l’ancien » donné par notre Smab est bien disposé à reprendre du service !
Dimanche je recevais frangin afin de faire un sort au reliquat d’agneau pascal sous forme de tomates farcies accompagnées de pommes de terre sautées bien bichonnées, ce qui me fis évoquer la cuisine maternelle de quand nous étions gamins (hier !).
Nous avons vu « Médecin de campagne » bien bon moment.
Demain… peut-être j’installerai les jardinières pour l’été, rien de nouveau donc les impatiences seront à l’œuvre dans un joli rouge faisant ainsi chanter les vers des hostas…si les escargots et les vers ne les dévorent pas !
Ne pas se découvrir d’un fil en avril certes, mettre à jour le vestiaire pour la belle saison c’est bien aussi, j’y retourne !

mercredi, mars 30 2016

DES FOIS…

Ça ne veut pas.
L’excursion prévue samedi prochain est annulée faute e participants, pas assez pour un bus, trop pour le covoiturage, nous verrons le château de Brézé une autre fois !

Des fois ça veut bien.
Je visitai la dermatologue pas plus tard que tout à l’heure, devant elle mon dossier au grand complet.
Elle admira les traces de l’intervention m’en dit grand bien et examina le reste de mon anatomie afin d’y débusquer une saleté possiblement très indésirable bilan, pas de surprise, et nous nous revoyons fin septembre. Elle aussi me tira le portrait.
Dire que je suis « décontractée » est bien peu de chose !
Nous fûmes lundi les spectateurs de la chasse aux œufs chez ma nièce, ce fut bruyant les gamins étant confiné à l’intérieur le jardin transformé en marécage par la pluie incessante des derniers jours et de traitement anti-poux sur ces trois têtes !
Prévoyant une sortie festive en juillet je plongeai dans mes tiroirs et y trouvai LA tenue…reste plus qu’a y faire quelques retouches côté ceinture… !
Une commande de layette est en cours, en Corse naitrons dans quatre mois des jumelles évidemment livrées toutes nues, leur tante attend donc mes créations.
Quelques draps inadaptés à nos lits iront faire carrière en « nappe » de table.
La semaine prochaine Emmaüs passera chez moi pour la troisième fois…
Je crois bien que je suis au bout du vidage tiroirs et placards…il y a de l’espace entre les rayons !
Et puis dévorant la pile de bouquins à lire je tombais sur un polar délicieux qui dès la première page traitait d’une cicatrice au visage et démarrait l’intrigue et cet autre livre qui me fit voyager en Pays de Loire c'est-à-dire là, Angers et ses environs.
Au fil de mes lectures j’appris beaucoup de choses à propos des tisserands de l’est et du Nord à la fin du 19 et début 20me, encore valable fin des années 50, années glorieuse où je fus « formée » à la technologie du textile, jusqu’à l’effondrement des années 80…
Je croisais un « gros » patron responsable de ces choses lors de mes vacances laborieuses en Seine et Marne…
Il faut dire que ma « pourvoyeuse » eut la main très heureuse, deux fois en une semaine j’éteignis la lampe à…5 heures
Je savoure de trainer au lit et en robe de chambre jusqu’à treize heures après trois mois de garde à vous sanitaire.
Et pis dites donc j’suis une retraitée qui vieillit !!!

mardi, mars 22 2016

LA VACHE…

Heureusement il y eut le bouche à oreille.

La bande annonce ne m’avait pas mise en appétit.
Frangin toujours à l’affut de ce qui se dit là et ailleurs me décida dimanche soir « demain printemps du cinéma j’ai retenu deux films ».
Lundi ce fut « Dieumerci » un film de copains, un film de solidarité économique et psychologique, un très très bon moment.
Cet après-midi nous vîmes La Vache.
Il y eut les attentas en Belgique ce matin.
Ce que disait le film et ce qui se jouait chez nos voisins.
Aux antipodes l’un de l’autre, un film généreux, drôle, les idées reçues sur les uns et les autres ,ce que pourrait être les réseaux sociaux.
Il y a Jacqueline, le comte fin de lignée…
Et la faute à la poire !!!
Le film fut applaudi en fin de projection…Allez-y !

mercredi, mars 16 2016

« MERCI PATRON »

Allez-y d’urgence.
Ce combat du pot de terre contre le pot de fer est réjouissant et désespérant !
J’y ai vu sur grand écran le mépris et c’est peu dire des dirigeants d’entreprises pour ceux qui construisant la richesse (celle des magnats de l’économie, tout pour eux, rien pour nous les pauvres !) n’en reçoivent même pas la poussière.
La France d’en bas qu’il disait le ministre premier de l’époque.
Les sans dents dit le président actuel.
Pour sûr ces tristes sires ne connaissent ni de près ni de loin « le travail ».
Le travail.
Bien heureux d’en avoir et du mal payé, parce que pour les « travailleurs lambdas » le travail c’est une fierté.
Pas étonnant que les guignols du pouvoir bien accouplés avec ceux de la finance mondiale en aient si peu de… fierté…

vendredi, mars 11 2016

ADIEUX….

C’est ce que nous nous dimes ou presque ma chirurgienne et moi.
Trois mois de rendez-vous de moins en moins calientes et voilà !
Je suis « réparée, elle a terminé son stage dans ce CHU et repart dès avril vers le duché de Bretagne.
Je verrai d’autres dermato et chirurgien pour le « suivi » la joue.
Pour la pilosité ?
Pas grand-chose à faire pour l’instant, attendre…
Hier nous avons tellement attendu option « trainer » mollement que nous arrivâmes en retard au ciné !
Rien de perdu dans l’action et dans l’histoire.
Saint Amour
C’est plus que ça, la route des vins, de tous les vins, des buveurs, des perdus, des douleurs, et une définition de l’homme parfait en image qui m’a beaucoup plût !
Demain j’attends mon plombier préféré ce qui nous met en émoi.
Autour du menu, la dive bouteille accompagnera un pigeon et un rôti de sanglier, les fromages sont à point !
Dès l’aube de ce jour j’attaquai l’ouvrage, frangin ce charge du dessert.
Bon, ben en y regardant de près de très près, la vie…ma vie…va bien ou…presque !

mardi, mars 8 2016

SOI MÊME

sans5.jpg
sans6.jpg

jeudi, mars 3 2016

FINI… !... ?

Hier à l’hôpital, j’y fus souriante mais pas longtemps…
Tout semblait être cicatrisé, presque joli sauf qu’il y a comme un défaut détecté le matin lors de la mise « en beauté ».le « lambeau » de peau produit…des poils !
Et pas qu’un peu.
Ce matin lumière en grand, miroir grossissant, lunette-loupe sur le nez je procédais à l’inventaire de la surface, c’est sûr il y a là de quoi me transformer rapidement en femme à barbe.
J’appelai le secrétariat, pris rendez-vous et j’y retournerai mercredi prochain afin de mettre en place le traitement adéquat…laser, pommade…que sais-je ?
Que c’est agacent ces travaux !
Frangin qui déjeunait chez moi regarda ma joue parla d’implant de cheveux…décalés !
Nous passâmes l’après-midi au musée du Génie de la ville.
Excellent moment avec un guide-conférencier comme nous aimerions en trouver dans tout les endroits de culture.
Pour l’instant je vais enrichir mes connaissances en pilosité exubérante !

- page 1 de 210