La Mume (le blog)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, juin 21 2020

DOUILLET…

Cet engin que mon humaine propulse chez nous.
J'y fais de longue sieste, souvent elle m'éjecte pour prendre la place que je lui aie chauffé à point.
Hier soir elle somnolait devant la TV, je faisais la même chose me dissimulant du mieux possible dans mon refuge à roulettes.

yoni1.jpg, juin 2020
Là voyez, elle m'a tiré le portrait en cachette, j'ai l'air parfaitement " shooté" par mes croquettes spéciales "diabète" félin !
Ce matin pour la réveiller j'ai testé une nouvelle formule, dans ma toilette je mène grand tapage, grattant la litière un long moment, ça crisse, je cogne en haut en bas, bref le barouf la sort du lit, direction ma gamelle…

yoni2.jpg, juin 2020
Elle en profite aussi, une tranche de brioche avec de la confiture de cassis qu' elle prend avec sa chicorée-café…
C'est pas si mal la vie avec elle…!

lundi, juin 15 2020

JOUR 11….

Un dimanche.
Un mois "après", la jambe droite peu à peu retrouve une apparence normale, je dis peu à peu, la peau pèle en large lambeau, ça gratte, ça démange, donc cicatrisation en cours !
Dans l'euphorie du repas dominical (manchon de canard confit avec ses pommes de terre et la salade verte qui va bien !) nous avons parlé "vacances "et organisation simplifiée le plus possible…Une rude affaire.
Emprunter à ma bonne copine Nicole son déambulateur bien plus performant que le mien, voir si l'escapade avec mon chariot à roulette et ses étagères sont nécessaires voir indispensables à ma mobilité sans "alourdir" le quotidien de mes acolytes…
Déjà leur offrir un rehausseur de toilette …et soyons folle "avec" des accoudoirs ! Ils me remercieront…pour ce confort nouveau.
Un projet, en attendant les rendez-vous au CHU… le changement des volets roulants et autres folies domestiques et domotiques !

jeudi, juin 11 2020

JOUR 10

Il y a mes petites misères.
Et puis.
Ce matin un grand bruit dans la rue, deux secondes pour localiser et identifier LE bruit…
Le chantier près de chez moi en est aux installations des futures cuisines, donc livraison du matériel sur des palettes, grosse charge, visibilité médiocre et le drame.
Hurlement du blessé, tous nous sommes aux balcons même moi, appel des secours qui arrivent en vingt minutes.
Comment cela se produisit que des suppositions, mauvaise gestion de la télécommande, emballement de la charge vers l'extérieur poussant l'homme, sa chute et fractures multiples à n'en pas douter.

blesse.jpg, juin 2020
J'ai ainsi suivi l'installation d'une coque en deux parties glissées sous le blessé et son évacuation vers l'hôpital.
J'éplucherai la gazette locale pour plus "d'infos".
Courage à lui et à sa famille.

mercredi, juin 10 2020

JOUR 9

Ma peau reptilienne...!

pied2.jpg, juin 2020

vendredi, juin 5 2020

Monpied, ma peau, mes agacements !

pied.jpg, juin 2020

jeudi, juin 4 2020

JOUR 8…..

Dès 3h30 ma féline m'a collé. Une histoire d'orage lumineuse et pétaradante et la voilà qui m'aime à la folie !
Déambulation vers le wawa, quelques croquettes, je finissais ma nuit dans le fauteuil statique.
Vers 7h j'appuyais sur interrupteur du volet roulant…nada rien que dalle !
Recherche de solution, d'abord le frangin "je passerai !"il passa résultat "appel le syndic ils ont des adresses de spécialistes".
Par l'entreprise de plomberie je dégotais une , le syndic m'en donna une autre, se jouait la lumière de ma pièce à vivre, le travail de l'aide familiale, mes menus travaux d'aiguilles, à 15h l'entreprise du "plombier" désossa le truc, bilan un moteur de très belle qualité certes mais tout comme moi HS ! J'attends un devis pour très bientôt. Ils étaient charmants ces techniciens des ouvertures ils ont vérifié l'équilibre de la fenêtre qui ferme beaucoup mieux !
L'aide familiale en remplacement chez moi fut ébahie que je lui propose un café avec palets breton "avant" et jus d'orange "après". Hier me dit-elle là où elle œuvrait, même pas un verre d'eau !
La jambe améliore son apparence ! allure peau de serpent en mue…

mardi, juin 2 2020

JOUR 7….

La jambe reprend un aspect presque normal…
Hier dimanche je déjeunais chez mon frère.
Toute une affaire, Nicole et lui ont fabriqué un plan incliné permettant de me pousser du seuil au trottoir, la manœuvre inverse est…rude il faut de sérieux biceps, le poids du fauteuil plus la bête dedans nous arrivons au quintal ! Donc excursions réduites.
Chez lui mon cher filleul a installé un circuit entièrement démontable pour que je puisse aller en extérieur comme en intérieur ! Mon envie de pipi je l'ai rapporté chez moi, ce local dédier est un peu riquiqui pour mon carrosse !
Nous avons déjeuner d'un steak haché spécial (anti étranglement) et des frites craquantes…
Une sieste dans son séjour au frais grâce à la clim toute neuve c'était bien.
En fond sonore les pépiements des mésanges qui quittèrent le nid juste à l'heure de l'apéro, spectacle gracieusement offert par le Printemps.

jeudi, mai 28 2020

JOUR 6…

YannOrpheus, Mlle Isa, Tarvalanion.

Le traitement est au long court, la patience s'effrite d'autant.
Je traine de ci delà sur la toile et puis…peut-être une idée, une histoire de réunion, confinement et autres balivernes que les technocrates ne connaitront jamais.
Au mitant des années 50 nous vivions dans un quartier dit select quoique là résidaient surtout les tâcherons (emplois de bureau lointain souvenirs du Paris mêlé devenu des habitations aux adresses prestigieuses sans ascenseur !), de mon dernier secteur parisien garanti bobo pur jus.
Donc aux fêtes carillonnées, dans un espace grand comme ma pièce à vivre soit environ 20 mètres carrés se logeaient autour de la table ronde les 4 de mon parrain, les 4 de chez nous, 2 autres du métro Dupleix, les grands-parents, 2 de plus. Cet aussi là que tenait le bureau de la loge. Plus 4 portes bouffant l'espace.
Entassement, confinement, chaleur humaine tous y étaient. Sortir pour atteindre le pipi-room demandait de l'anticipation et moult contorsions, dans la cour avec la fraicheur !
Se tenaient des agapes familiales, amicales, en tous points délicieuses émerveillant les plus jeunes et les parents pour les prouesses réalisées dans la cuisine attenante soit là 1,20 x 2,40.
Le décor est planté, rien absolument rien de fonctionnel, sortait de cette cuisine où officiait Louise ses fameuses pommes de terre Dauphine !!!
Rien que d'y penser j'en bave, jamais je n'en ai cuisiné, ne pouvant une seule seconde imaginer rivaliser avec Louise, quand nous sommes en Gironde au pays Médocain, là, Mimi nous agace les souvenirs de sa chère aïeule en touillant la pâte à choux et la purée !

mardi, mai 26 2020

JOUR 5….

4ème jour de traitement.
Une légère amélioration de l'état général, de la jambe droite en particulier.
Moins douloureuse mais encore spectaculaire d'après l'infirmière qui la vit ce matin, œuvrant à me ponctionner du sang et attendant que je lui fournisse un liquide doré….
Elle repartit avec mes globules et apparentés mais sans mon fluide d'or…trois heures pour obtenir une miction lamentable…!
Notre Nicole à nous qu'on a me fait des cachoteries, frangin a vendu la mèche, bientôt grâce leurs talents conjugués je serai dans la rue peut-être même dans le tram !
Bien sûr ce grand moment sera illustré…une occasion de rire toujours bonne à prendre.
L'appétit revient un peu, très peu, je fais un sort aux cerises, demain les fraises, que des aliments "frais" très malléables, étranglement à éviter, alimentation de bébé curieux hein, pas d'une vieille en fin de course, pas tout à fait.
Allez on se bichonne, c'est l'printemps !!

lundi, mai 25 2020

JOUR 4...

Depuis lundi une douleur "chaude" avec picotements et rongeures largement rependues me gonflent la jambe droite.

jambe1.jpg, mai 2020
Le généraliste remplaçant (un air d’étudiant en première année, sympa!) posa le diagnostique de cette maladie de peau : érésipèle ,une découverte pour moi..
Nicole alla à la pharmacie.
L'infirmière viendra mardi matin pour deux prélèvements.
Demain sera la joue suivant....!

jeudi, mai 21 2020

JOUR 3

fauteuil2.jpg, mai 2020

mercredi, mai 20 2020

JOUR 2

Celui où mes voisines devenues grandes copines ont tournoyé dans mon logis qui avait grand besoin de fraicheur.
Celui où l'on découvre qu'il n'y a pas que l'aphasie et les guiboles en coton, il y a le "bonheur" de l'incontinence.
Celui où la copine juste en dessous a découvert que sur ma serrure il y avait 2 tours !
Celui où me reviens très fort le souvenir de ma belle-sœur Irène…

fauteuil1.jpg, mai 2020

mardi, mai 19 2020

JOUR 1…

D'une nouvelle étape.
Celle avec brusque perte du langage, perte de mobilité de me chers genoux.
Celle qui me verra demain dans mon fauteuil roulant.
Celle où le médecin généraliste bat la campagne auprès de la neurologue, en informant mon frère et ma bonne copine du 1 étage, nous formons un chouette trio sous la houlette du généraliste.
Mon éditeur est ravagé, son frère aura l'information demain avec le même résultat.
J'essaierai de poursuivre mes radotages le plus longtemps possible…
Prenez soins de vous .

lundi, mai 18 2020

SORTIE À L'AIR LIBRE….

Soleil.
Température agréable, allez ! Déjeuner chez mon filleul, je me risque dehors avec mon équipement habituel, le problème est, encore, et pour un bon moment cette marche du seuil.
Donc ouvrir la porte la caler avec mon "confortable" fessier, glisser de déambulateur trois roues sur le trottoir, tenir le dormant de la porte avec l'avant-bras gauche, risquer le pied droit sur le trottoir, follement, tenter la pose du pied gauche et futés que vous êtes… ben oui vautrage qui fut peut-être élégant… peut-être !!!
Regard circulaire, appeler à l'aide, midi, heureusement sur la droite quelques voisins bavardaient autour d'un véhicule. Sur la gauche mes chers voisins de palier en train de remplir leur carrosse où sont déjà les trois gamins. Ils relaient mes appels et voici le père, la mère, la fille d'un de nos voisins du premier étage, tous tentent une remise à la verticale, hélas, rien, les jambes refusent tous services. *
Alors appel lancé vers les adorateurs de la voiture regardant la vieille et les jeunes dans un ballet improbable, deux viennent joindre leurs forces aux précédents, moult efforts, points d'appuis coquins, ma main s'égara dans une ceinture de pantalon masculin…
Je pus enfin me poser sur une chaise fournie par le voisinage, puis glisser mon cul sur un déambulateur option siège gracieusement prêté par ma copine Nicole, mon frère arrivant nous trouva quelque peu "fatiguées", du déambulateur au siège de la belle auto fraternelle tout alla bien, frangin pria Nicole à déjeuner…
Le retour se fit sans acrobatie, demain visite chez le médecin pour renouvellement et beaucoup plus pour affinité…
Ma carte "mobilité inclusion" arrivera très prochainement.
L'aide familiale toutes les semaines afin de ménage mais surtout d'escorte en promenade et menues courses.

  • passa à ce moment le véhicule "SAMU"….!

mardi, mai 12 2020

CONFINE…FINI….

Le quatuor des anciens se retrouvait enfin.
Au menu des bulles, des fraises, des mignardises et du café.
Simple et efficace pour cette "reprise".
Moyenne d'âge 74,5 ans.
Restez prudents.

jeudi, mai 7 2020

Déconfinée ou pas...

yoni01.jpg, mai 2020
Un pas suffit.

vendredi, mai 1 2020

TOC-TOC…

À la porte
Vivement(!) je me propulse vers l'huis , ô surprise mon frère est là me proposant une cueillette dans son sac, une jolie rose venant du rosier de ma tendre belle-sœur.
J'ai constaté un fort blanchiment de sa barbe de quatre jours… comme mes cheveux…
Chez nous pas de muguet accessible pour moi, mais voisine du premier étage en a déniché et m'en a offert.
Nous maintenons entre le premier étage et le troisième une relation gustative fort bien venue pour maintenir le moral ! Hier c'était poivrons farcis demain bourguignon…!
Une semaine que le chantier reprend de l'activité, manque le piaillement des enfants dans la rue, même que mon aide-ménagère s'est manifestée hier faisant le tour de ses "pensionnaires" pas de défections pour l'instant, son boulot est assuré pour quelque temps encore, des tapis crasseux l'attendent. Le carrelage en tremblait presque de m'avoir vu agitant une serpillère avec le balai brosse…
Pas de panique deux fois seulement !

mercredi, avril 22 2020

CORO….et CIE…

Ma féline dans ses œuvres illustration par une petite vidéo… ou pas.
Tout à 'heure une livraison venant du carouf du secteur, les doléances du garçon à la manœuvre, plus de gants, plus de masques, plus de gel hydroalcoolique…Un jeune terrorisé…
A la prochaine il ne montera pas jusqu'au troisième, ma chance, un voisin de palier sortant de chez lui fût promptement sollicité pour mettre au point un moment futur des confinés… Dans un élan de bon voisinage il descendit mes déchets pour la benne jaune ! Dans ma commande une bouteille de sangria fera l'affaire sûrement !
Et puis deux gigots en promo ça fait deux "souris" de quoi régaler frangin dès la mi-mai.
Voilà les derniers papotages angevins …
Encore trois semaines…qu'ils disent…!

mardi, avril 14 2020

1 MOIS DE PLUS…

À évaluer…faute d'évoluer.
Les vieilles et (les vieux) étant chargés, souvent surchargés de maux divers bien agaçants, ils compensent avec des échanges culinaires tous plus savoureux les uns que les autres...
Hier soir je reçus de ma voisine (savoyarde) juste du dessous, une tartiflette bouleversante, je l'accompagnai d'une petite sucrine à l'huile de noix…Ainsi lestée je pus écouter le locataire de l'Elysées nous promettant…rien…
Comme d'habitude les pauvres seront plus pauvres (et malades) les riches enrichis un peu plus et quand même un peu souffrants.
Lors de leur dernière visite mon duo de garçons m'apportait un stock de lecture, auteures (rs) excellents d'un peu partout, un texte évoquant la Tchétchénie…au troisième chapitre je refermai le bouquin, quand les jours meilleurs reviendront c'est sûr je le reprendrai, ces jours-ci pas vraiment "dopant".
Pacha, le chat chéri de mon plombier préféré s'en est allé au pays de la Grande Sieste, laissant son copain Patchouli bien seul et mon fils très triste.
Restez chez vous, téléphoner, utilisez les divers réseaux de communications, patience !!!

dimanche, avril 5 2020

ACTIVITE….

Intense ce vendredi matin !
Demander assistance à ma voisine du dessous, un de mes médocs atteignant une zone grave d'alerte, téléphoner à la pharmacie y trouver le maître du lieu qui me fera livrer à domicile !
Résonner ma voisine et puis tant que je tiens le biniou appeler ma voisine du premier étage qui demain m'apportera une baguette de pain croustillant.
Un double appel ? l'association "aide-ménagère" au rapport, je vais comme d'habitude assez bien merci.
Et puis mon frère préféré (le seul !) qui survit comme moi à grand renfort d'ordinateur et de TV.
Bien déterminés que nous sommes tous à ne pas "visiter" l'hôpital qui à nos âges ne nous ferait aucun cadeau…
Bientôt une livraison du carouf, et en fin de mois le congélateur retrouvera des paquets gourmands.
Dans un tiroir juste à hauteur des yeux attends un superbe poulet "jaune" il est là il m'aguiche dès le déconfinement nous ferons la teuf ensemble avec mes copines et frangin c'est qu'il est dodu le bestiau !
Ma féline ronronne, je la papouille, je sieste elle aussi et de-ci delà un peu de tricot.
Restez chez vous.

- page 1 de 249