La Mume (le blog)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, septembre 13 2020

ROULER "JEUNESSE"

Dument "arrosé" hier avec frangin et nos copines-voisines j'ai pu pour le déjeuner d'aujourd'hui sortir ma chaise roulante !
Quand enfin le plan incliné de l'immeuble ne sera plus un rêve ma satisfaction sera totale tant cette mécanique peut devenir ludique, un peu comme les autos tamponneuses. Je ne tamponne personne bien sûr ! Je dois encore apprendre la "fluidité" du truc…c'est prometteur !
Je n'aurai plus à attendre six mois pour visiter la pharmacie, ma dernière "sortie" indépendante et sur mes pieds date du 11 mars 2020, vous connaissez la suite. L'érysipèle cet saleté m'avait bien endommagée !
Donc je déjeunai chez mon frère venu me quérir dans son auto si commode, sur la terrasse dégustation de moules avec les frites indispensables arrosées d'une mini-bière bien fraîche.

moules.jpg, sept. 2020
friteuse.jpg, sept. 2020
biere.jpg, sept. 2020
C'était très bien .

mardi, septembre 8 2020

ELECTRIQUE…..

Mon carrosse !

fauteuil.jpg, sept. 2020
Testé il y a une heure, ben avec de la chance cela va me changer le quotidien, nous irons mes copines voisines et moi gambader dans les rues de la grande ville sans qu'elles se ruinent la santé.
Ma tirelire sera à sec définitivement, frangin pourra le plier et hop dans sa voiture, il a posé une option pour quand je ne pourrais plus "du tout" brinqueballer de ci de là et que lui devra renoncer à sa belle Toyota en train de devenir une pièce de musée.
Elle est pas belle la vie ???

lundi, août 31 2020

MOLIERE….

Une place publique près de la rivière et du tram.
Ma dernière visite au débit de tabac et de jeux, c'était…il y a….depuis plus d'un an pour cause de renoncement au tabac.…j'y ai gagné une accumulation de kilos….je n'ose en préciser le chiffre !
Mes copines-voisine de l'immeuble très gentiment m'y conduisirent, pousser le fauteuil c'est du boulot.
Sur place nous avons savouré les déambulations de jeunes et moins jeunes allant venant vers les facs, tous masqués…mais les cuisses s'offrant aux regards ! Mes copines ont apprécié aussi !
J'étudie les tarifs d'un matériel roulant électrique…afin d'être aux taquets après consultation au CHU, je saurai peut-être enfin le comment du pourquoi de mes agaceries. Certes j'ai reçu les résultats des diverses analyses, parfaitement énigmatiques pour mes deux neurones.
Ce matin j'ai pu constater que l'automne frappait au carreau, même la féline était au chaud sur mon oreiller.
C'est quand Noël ?

jeudi, août 27 2020

MON FAUVE…

Voyez ses yeux… sur cette image

chat.jpg, août 2020
Deux jours plus tard c'est confirmé, un fauve partage mon lit supportant mal mon dédain pendant quelques pages de lecture elle m'assaillit à coup de dents aiguisées, l'image témoigne de son œuvre !

bras.jpg, août 2020

QUAND VIENT LA FIN DE L'ETE….

Nous avons dégusté des bulles pour honorer la nouvelle quinquagénaire, ma nièce qui fut aussi la filleule de mon époux. Il y avait là ses quatre enfants les jumeaux poussent à nous en donner le vertige ! Leur grand-frère-moyen se spécialise dans la plantation de fraisiers et cuisine avec appétit des recettes savoureuses (11 ans !).
Je trônais dans mon fauteuil secoué un peu au passage d'obstacles (seuils de portes, allées de jardin, racines émergeant du trottoir) Tant que de retour au logis manquait un morceau certes petit mais indispensable à l'ensemble, les repose-pieds ! Dès le lundi matin je sonnais la pharmacie pourvoyeuse de matos pour les déficients de la jeunesse, ce matin à deux ils étaient là avec un carrosse de remplacement que je refusais bien trop large pour mon espace. Demain au plus tard après-demain j'aurais LA pièce qui fera la joie de mes petons gonflés s’épanouissant sur leurs supports !
Fin d'après-midi suite du premier paragraphe un jour plus tard, pièce du fauteuil changée, dans la foulée tester une "5me roue) qui aurait pu électrifier mon fauteuil… résultat du test, infaisable pour de vrai handicapé des guiboles !
Ma pharmacie continue la prospection, je suis sûre qu'ils trouveront un carrosse léger comme ci et comme ça et enfin allégée de toutes mes économies je prendrai le tram avec les copines pour de folles aventures sur les trottoirs de la grande ville !!!

mercredi, août 19 2020

MARDI… 3 heures

C'est le jour où l'aide familiale consacre trois heures de son énergie vitale à redonner du lustre à mon chez moi.
En ce mois d'août, je vis arriver sur mon palier la personne "remplaçante" pendant l'estive.
Ben ce fut une chouette rencontre… UN GARÇON !
Etudiant à la fac en vue d'obtenir le sésame qui le transformera en prof d'histoire géo, il complète ses connaissances de l'humanité en œuvrant chez des comme moi ayant eu autrefois le pied léger et les bras vigoureux, tout en enrichissant son pécule en ruinant le mien.
3 heures ! D'abord le café petits gâteaux, faire un minimum connaissance et au boulot !
Aspirateur, lavage carrelage, rangement des bagages retour séjour médocain, pendant ce temps j'empilai les bouquins en attente d'une autre aventure dans trois sacs qu'il emporta.
Il repassa mes "hauts" et mes futals, fit la mini vaisselle, tourbillonna dans la salle de bain, rangea ce qui lui agaçait l'œil et qui moi ne me gène point !
Au bout de deux heures et demie de labeur je décrétai la pose jus d'orange-gâteau-papotage.
Un garçon qui ne devrait pas traîner longtemps sur le marché, il sait "tout" de l'entretien du foyer, nous n'avons pas traité le côté financier de ses efforts.
C'est une association qui nous a réunis si brièvement, la semaine prochaine ?
Une autre surprise…!

jeudi, août 13 2020

IL EST BEAU…

rolator.jpg, août 2020
Prêté par ma bonne copine Nicole afin que je sois aussi "mobile" que possible pendant cette semaine en pays médocain.
Heureusement que nous avions anticipé elle et moi parce que sur place rien absolument rien de "pensé" pour les mous des genoux…
Mon carrosse ne passait nulle part, le déambulateur tout juste avec quelques contorsions.
Rehausse du lit avec des parpaings…
Moustiques dévorants !
Le rehausseur des toilettes était aussi dans mes bagages…
Il faisait chaud là-bas comme chez vous, la douche ? dangereuse…impossible.
Retour à l'ancienne, lavage morceau par morceau, et puis une idée…
Sur l'image à vous proposée vous voyez le déambulateur avec ses belles poignées, utilisé comme cela, trop loin du lavabo, alors le faire pivoter ainsi gagner en "approche" la robinetterie.
Ainsi fut fait.
Ainsi je basculais jusqu'au sol, le siège n'étant pas fixé lors du "retournement" pas prévu dans le concept !
À poil bien sûr, la porte verrouillée, deux neurones résiduels en connexion, remettre sommairement deux pièces vestimentaires, crapahuter sur le carrelage, coincer un pied et l'autre cherchant une prise "bloquante" pour hisser ma sveltesse en assise sur la cuvette des WC réhaussés, transpirer à gros bouillons, reprendre souffle pendant un quart d'heure.
Une excursion en famille dans une enseigne "bazar" me réconforta un peu…changer le tourniquet à salade, un égouttoir tout beau et brillant pur inox, un chouette petit plat carré pour les gratins et le service tout aussi joli que le saladier blanc dedans, rouge dehors !
Ce matin nous partions sus au pinard californien pour mon frère et au matos aidant les comme moi,
Canne avec système de préhension attrape-tout, tabouret trois pieds surélevés, le luxe une vraie folie !!!

lundi, août 3 2020

CHALEURS ESTIVALES…

Aux aurores…presque.
Nous irons grossir le flot des aoutiens, poser nos valises en Médoc, ausculter la production de tomates de nos amis, leur faire admirer mon matériel de "jeunes en déconfiture" et leur laisser en souvenir un ou deux objets "aidant" les vieux en quenouille.
Ce soir mon plombier préféré après dîner (option vide-frigo) ira dormir dans la chambre d'hôte proposée par son oncle accessoirement son parrain qui est aussi mon filleul…!
Des livres, une belle provision.
Mon tricot pour la bonne conscience et l'entretien des deux neurones agonisants.
Et au revoir !!!

mardi, juillet 28 2020

JE VOIS….

Ma féline option "vigilance" des yeux et des oreilles.

yoni.jpg, juil. 2020
Hier de petits agacements comme une couronne dentaire en "liberté", trouver la colle qui ira bien, sonner la pharmacie et tout à l'heure l'aide familiale ira quérir le matos et là nous rirons bien le bec grand ouvert en gymnastique mandibulaire tentant de reloger la vagabonde à sa place…
L'hôpital m'invite en consultation au mois de décembre, j'en déduis que mes misères ne réclament pas d'urgence, c'est bon ou mauvais, continuer d'attendre…
Comme j'attends la rampe d'accès à la rue devant l'immeuble, je sens le conflit entre le syndic, copro et moi…en formation j'espère qu'un tribunal n'aura pas à trancher. Je réclame des devis, souhaitant que les choses aboutissent avant ma crémation.!
La semaine dernière nous avons bamboché mes voisines-copines et moi chez mon frère à la manœuvre devant la plancha sur SA terrasse au prétexte que c'était ma fête…

repas.jpg, juil. 2020
Ce fut délicieux dans tous les sens du terme, voyez ce moment de confinement des septuagénaires qui n'en on plus rien à faire des contradictions, directives et autres foutages de gu..eles soit disant sanitaires pour les sujets réputés "fragiles" que parait-il nous sommes…!

mercredi, juillet 15 2020

ATTENDRE…..

Le nom de ma misère ?
La ponction lombaire, deux mots bien horrifiques dans mon imaginaire, ben je n'avais pas tort.

biopsie.jpg, juil. 2020
Ce fût ma toute première fois, pour l'opératrice en troisième année aussi une première fois !...
Au total trois piqures et le changement de médecin, bien appuyée que j'étais dans les bras de l'infirmière (parfaitement confirmée) et la chose enfin "goutta" dans cinq flacons pour un total de de trente-cinq gouttes du très précieux liquide…
Ce fut une journée très intense, prise de sang, zieutiste avec programme complet, seul résultat de cette journée, ma vue après correction est parfaite. Il y a bien en bas à droite de l'œil gauche un petit quelque chose mais rien de fâcheux qu'ils disent … !
Et puis après le déjeuner (correct) une biopsie de glande salivaire dont le résultat devrait aider la découverte nominale de tous ces agacements de verticalité, d'équilibre, déplacement lors de la marche.
Le trente novembre j'y retourne…un spécialiste en" neuromusculaire" pas d'explication sur le moment mais ma mémoire fonctionnant encore un peu il sera question de biopsie musculaire, une autre joyeuseté.
Le transport en taxi fût parfait, je crois que le chauffeur a trouvé avec moi un bon filon !!!

MUNICIPALES….

J'en fus dans une autre vie.
Deux mandats dans un village grand comme ma poche, élue en 1977 première femme depuis qu'enfin nous avions le droit de nous exprimer.
Des turpitudes, des croche-pieds il y en eut…
Le pouvoir fusse sur une taupinière c'est jouissif pour un très grand nombre hommes ou femmes l'égalité est faite dans ce cas de figure après revient le sexisme qui bientôt fonctionnera dans les deux sens.
Une petite satisfaction, deux de mes nièces picardes sont réélues !!
Aujourd'hui je me suis abstenue, ma première fois, une prochaine élection organisée différemment je renouerai avec mon devoir civique.
Cette année rien ne change ici c'est la ruine…comme moi !!!

dimanche, juin 21 2020

DOUILLET…

Cet engin que mon humaine propulse chez nous.
J'y fais de longue sieste, souvent elle m'éjecte pour prendre la place que je lui aie chauffé à point.
Hier soir elle somnolait devant la TV, je faisais la même chose me dissimulant du mieux possible dans mon refuge à roulettes.

yoni1.jpg, juin 2020
Là voyez, elle m'a tiré le portrait en cachette, j'ai l'air parfaitement " shooté" par mes croquettes spéciales "diabète" félin !
Ce matin pour la réveiller j'ai testé une nouvelle formule, dans ma toilette je mène grand tapage, grattant la litière un long moment, ça crisse, je cogne en haut en bas, bref le barouf la sort du lit, direction ma gamelle…

yoni2.jpg, juin 2020
Elle en profite aussi, une tranche de brioche avec de la confiture de cassis qu' elle prend avec sa chicorée-café…
C'est pas si mal la vie avec elle…!

lundi, juin 15 2020

JOUR 11….

Un dimanche.
Un mois "après", la jambe droite peu à peu retrouve une apparence normale, je dis peu à peu, la peau pèle en large lambeau, ça gratte, ça démange, donc cicatrisation en cours !
Dans l'euphorie du repas dominical (manchon de canard confit avec ses pommes de terre et la salade verte qui va bien !) nous avons parlé "vacances "et organisation simplifiée le plus possible…Une rude affaire.
Emprunter à ma bonne copine Nicole son déambulateur bien plus performant que le mien, voir si l'escapade avec mon chariot à roulette et ses étagères sont nécessaires voir indispensables à ma mobilité sans "alourdir" le quotidien de mes acolytes…
Déjà leur offrir un rehausseur de toilette …et soyons folle "avec" des accoudoirs ! Ils me remercieront…pour ce confort nouveau.
Un projet, en attendant les rendez-vous au CHU… le changement des volets roulants et autres folies domestiques et domotiques !

jeudi, juin 11 2020

JOUR 10

Il y a mes petites misères.
Et puis.
Ce matin un grand bruit dans la rue, deux secondes pour localiser et identifier LE bruit…
Le chantier près de chez moi en est aux installations des futures cuisines, donc livraison du matériel sur des palettes, grosse charge, visibilité médiocre et le drame.
Hurlement du blessé, tous nous sommes aux balcons même moi, appel des secours qui arrivent en vingt minutes.
Comment cela se produisit que des suppositions, mauvaise gestion de la télécommande, emballement de la charge vers l'extérieur poussant l'homme, sa chute et fractures multiples à n'en pas douter.

blesse.jpg, juin 2020
J'ai ainsi suivi l'installation d'une coque en deux parties glissées sous le blessé et son évacuation vers l'hôpital.
J'éplucherai la gazette locale pour plus "d'infos".
Courage à lui et à sa famille.

mercredi, juin 10 2020

JOUR 9

Ma peau reptilienne...!

pied2.jpg, juin 2020

vendredi, juin 5 2020

Monpied, ma peau, mes agacements !

pied.jpg, juin 2020

jeudi, juin 4 2020

JOUR 8…..

Dès 3h30 ma féline m'a collé. Une histoire d'orage lumineuse et pétaradante et la voilà qui m'aime à la folie !
Déambulation vers le wawa, quelques croquettes, je finissais ma nuit dans le fauteuil statique.
Vers 7h j'appuyais sur interrupteur du volet roulant…nada rien que dalle !
Recherche de solution, d'abord le frangin "je passerai !"il passa résultat "appel le syndic ils ont des adresses de spécialistes".
Par l'entreprise de plomberie je dégotais une , le syndic m'en donna une autre, se jouait la lumière de ma pièce à vivre, le travail de l'aide familiale, mes menus travaux d'aiguilles, à 15h l'entreprise du "plombier" désossa le truc, bilan un moteur de très belle qualité certes mais tout comme moi HS ! J'attends un devis pour très bientôt. Ils étaient charmants ces techniciens des ouvertures ils ont vérifié l'équilibre de la fenêtre qui ferme beaucoup mieux !
L'aide familiale en remplacement chez moi fut ébahie que je lui propose un café avec palets breton "avant" et jus d'orange "après". Hier me dit-elle là où elle œuvrait, même pas un verre d'eau !
La jambe améliore son apparence ! allure peau de serpent en mue…

mardi, juin 2 2020

JOUR 7….

La jambe reprend un aspect presque normal…
Hier dimanche je déjeunais chez mon frère.
Toute une affaire, Nicole et lui ont fabriqué un plan incliné permettant de me pousser du seuil au trottoir, la manœuvre inverse est…rude il faut de sérieux biceps, le poids du fauteuil plus la bête dedans nous arrivons au quintal ! Donc excursions réduites.
Chez lui mon cher filleul a installé un circuit entièrement démontable pour que je puisse aller en extérieur comme en intérieur ! Mon envie de pipi je l'ai rapporté chez moi, ce local dédier est un peu riquiqui pour mon carrosse !
Nous avons déjeuner d'un steak haché spécial (anti étranglement) et des frites craquantes…
Une sieste dans son séjour au frais grâce à la clim toute neuve c'était bien.
En fond sonore les pépiements des mésanges qui quittèrent le nid juste à l'heure de l'apéro, spectacle gracieusement offert par le Printemps.

jeudi, mai 28 2020

JOUR 6…

YannOrpheus, Mlle Isa, Tarvalanion.

Le traitement est au long court, la patience s'effrite d'autant.
Je traine de ci delà sur la toile et puis…peut-être une idée, une histoire de réunion, confinement et autres balivernes que les technocrates ne connaitront jamais.
Au mitant des années 50 nous vivions dans un quartier dit select quoique là résidaient surtout les tâcherons (emplois de bureau lointain souvenirs du Paris mêlé devenu des habitations aux adresses prestigieuses sans ascenseur !), de mon dernier secteur parisien garanti bobo pur jus.
Donc aux fêtes carillonnées, dans un espace grand comme ma pièce à vivre soit environ 20 mètres carrés se logeaient autour de la table ronde les 4 de mon parrain, les 4 de chez nous, 2 autres du métro Dupleix, les grands-parents, 2 de plus. Cet aussi là que tenait le bureau de la loge. Plus 4 portes bouffant l'espace.
Entassement, confinement, chaleur humaine tous y étaient. Sortir pour atteindre le pipi-room demandait de l'anticipation et moult contorsions, dans la cour avec la fraicheur !
Se tenaient des agapes familiales, amicales, en tous points délicieuses émerveillant les plus jeunes et les parents pour les prouesses réalisées dans la cuisine attenante soit là 1,20 x 2,40.
Le décor est planté, rien absolument rien de fonctionnel, sortait de cette cuisine où officiait Louise ses fameuses pommes de terre Dauphine !!!
Rien que d'y penser j'en bave, jamais je n'en ai cuisiné, ne pouvant une seule seconde imaginer rivaliser avec Louise, quand nous sommes en Gironde au pays Médocain, là, Mimi nous agace les souvenirs de sa chère aïeule en touillant la pâte à choux et la purée !

mardi, mai 26 2020

JOUR 5….

4ème jour de traitement.
Une légère amélioration de l'état général, de la jambe droite en particulier.
Moins douloureuse mais encore spectaculaire d'après l'infirmière qui la vit ce matin, œuvrant à me ponctionner du sang et attendant que je lui fournisse un liquide doré….
Elle repartit avec mes globules et apparentés mais sans mon fluide d'or…trois heures pour obtenir une miction lamentable…!
Notre Nicole à nous qu'on a me fait des cachoteries, frangin a vendu la mèche, bientôt grâce leurs talents conjugués je serai dans la rue peut-être même dans le tram !
Bien sûr ce grand moment sera illustré…une occasion de rire toujours bonne à prendre.
L'appétit revient un peu, très peu, je fais un sort aux cerises, demain les fraises, que des aliments "frais" très malléables, étranglement à éviter, alimentation de bébé curieux hein, pas d'une vieille en fin de course, pas tout à fait.
Allez on se bichonne, c'est l'printemps !!

- page 1 de 251